Valérie Le Roy, Directrice du Pôle Agriculture de Comexposium

En 2018, le Salon International de l’Agriculture (SIA) a plus que jamais attiré les foules tandis que le Salon du Fromage et des Produits Laitiers a conforté son positionnement de salon de niche à succès. Valérie Leroy nous dévoile les nouveautés de ces deux récentes éditions.

Quelles ont été les nouveau-tés et faits marquants du SIA 2018 ?

Cette édition a rencontré un vif succès auprès du public. Nous avons accueilli 672 000 visiteurs, soit plus d’1% de la population française ! Nous avons inauguré le pôle AGRI’RECRUTE, consacré à l’emploi et à la formation. Sur les 50 000 offres publiées chaque année par le secteur agricole, 20 000 restent non pourvues ! D’où l’importance de mettre en contact avec le grand public les institutionnels et associations qui œuvrent dans ce domaine. Nous avons déployé une communication spécifique sur ce pôle et il a très bien fonctionné. Nous avons par ailleurs renouvelé l’espace AGRI 4.0 créé en 2016. En trois ans, nous avons multiplié par cinq sa surface d’exposition, qui atteint cette année 500 m². En effet, le digital prend une grande ampleur dans le domaine agricole. Cet espace réunit des start-ups mais aussi d’autres profils d’entreprises, qui développent des solutions liées aux nouvelles technologies et appliquées à l’agriculture.

Nous avons également reconduit notre mini-salon BtoB, AGRI PRO. La dimension professionnelle a toujours été présente au SIA mais, avec ce nouveau concept, nous souhaitons la rendre plus visible. En plus de l’espace d’exposition dédié, un club d’affaires et des salles de réunion sont mis à disposition des acheteurs. Cette année, 15 000 visiteurs et 62 délégations internationales se sont inscrits en tant que professionnels. Vous avez fait appel à Promosalons pour promouvoir AGRI PRO.


Quel bilan tirez-vous de cette collaboration ?

Huit délégations de Promosalons ont en effet promu la dimension business du SIA. Une mission délicate, car cet événement est avant tout perçu comme un salon grand public. Elles ont mené des actions très ciblées et différenciées selon les pays, par exemple des e-mailings suivis d’opérations de phoning à des cibles ultra-qualifiées. Dans le cadre de leurs missions et suite à leurs démarches, nous avons accueilli un pavillon bulgare, et un pavillon roumain est en projet pour l’an prochain. Nous souhaitons donner encore davantage d’ampleur à la dimension professionnelle du SIA et comptons sur les délégués pour être force de proposition. Nous devrons notamment opérer des choix stratégiques pertinents les années où nous devrons promouvoir à la fois le SIA et le SIMA.

Le Salon du Fromage s’est tenu conjointement, que pouvons-nous retenir de cette édition ?

C’est un salon de niche, très apprécié des participants qui y font de réelles affaires. Le taux de satisfaction des exposants est de 100% ! Nous avons accueilli 7 600 visiteurs, dont 21% d’internationaux, et 220 exposants dont 30% d’internationaux.

Nous avons pour la première fois mis un pays à l’honneur et notre choix s’est porté sur la Grande Bretagne. Autre nouveauté : nous avons organisé la « Paris Cheese Experience », un éductour réservé à quatorze visiteurs VIP. Après le pavillon des produits laitiers à Rungis, ils ont visité des fromageries parisiennes et ont achevé leur périple sur le salon.

Comment le réseau Promosalons vous a-t-il accompagnés sur cette édition ?

Quatre régies ont commercialisé le salon et nous avons fait appel à ces mêmes pays pour la promotion visiteurs : la Grande Bretagne, les Pays-Bas, l’Italie et l’Espagne. Elles ont mené des actions ciblées, comme l’identification et le suivi des top acheteurs. Le nombre de visiteurs de ces pays a fortement augmenté.

Promosalons Grande Bretagne a été d’une grande aide pour mobiliser les institutionnels et les exposants dans le cadre de la mise à l’honneur de ce pays. La délégation a notamment obtenu un partenariat avec une marque anglaise qui met en avant le savoir-faire britannique. Cet exemple, parmi bien d’autres, illustre la valeur ajoutée d’avoir, sur le terrain, des ambassadeurs de nos salons.