Un visiteur sensible à l’accueil et à la sécurité

Portrait visiteur

(publié le 27/07/2018)

Pour un professionnel de l’Asean, visiter un salon en France est un investissement ! Il passe environ cinq jours sur place et son budget s’élève en moyenne à deux mille euros.

Pour certains pays, le voyage implique l’obtention d’un visa Schengen. Seuls des professionnels motivés font ces démarches, d’où la qualité du visitorat de cette région. Le visiteur de l’Asean profite au maximum de son séjour, tant sur le plan professionnel que personnel. En plus du salon, il organise des visites techniques, des rendez-vous avec ses clients et fournisseurs ainsi que des visites touristiques. Il passe entre un jour et un jour et demi sur le salon, ce qui laisse peu de temps pour organiser des rendez-vous avec les exposants ou les organisateurs.

Etant donnés les efforts consentis dans ce déplacement, ce visiteur attend un accueil privilégié : l’accès au club VIP, à l’espace de repos, à une connexion Wifi… Pour les grands acheteurs, une visite privée des nouveautés du salon est vivement appréciée. Parfois confrontés à des problèmes de sécurité, notamment à des vols, ils éprouvent des difficultés à effectuer les démarches nécessaires et apprécieraient une assistance dans ce domaine.

Pour faire affaire avec un professionnel de l’Asean, il faut comprendre quelques caractéristiques culturelles : leur société très hiérarchisée manifeste un profond respect pour les personnes âgées et les dirigeants. Ces derniers sont peu accessibles et il est nécessaire de s’adresser au préalable à leurs assistants. Les relations s’appuient sur le réseautage : être recommandé est le meilleur moyen de démarrer une collaboration durable. Vie personnelle et vie professionnelle sont imbriquées, au bureau comme sur les réseaux sociaux. Autre particularité, un problème sera abordé indirectement et non de manière frontale.