Think global, act local

Clés d’une promotion réussie

(publié le 27/07/2018)

Grâce à la coordination de la zone Asean au sein du réseau Promosalons, les organisateurs bénéficient à la fois d’une approche globale de cette région et de plans d’actions distincts, tenant compte des spécificités de chaque pays.

Dès 2005, Promosalons a mis en place une coordination de la zone Asean. L’objectif est de faciliter la démarche des organisateurs dans cette région. Ils disposent d’un contact unique qui fait le lien entre les quatre bureaux de la zone qui couvrent 10 pays. C’est Sommawan Lowhaphandu, déléguée de Promosalons Thaïlande, qui assure cette mission.Les organisateurs peuvent recevoir des analyses marchés et des offres commerciales centralisées, bénéficiant ainsi d’une approche globale de la zone. Chaque pays ayant une culture et des réseaux distincts, un plan d’actions différencié est proposé pour chacun d’eux.

En raison de la distance, les visiteurs provenant de l’Asean doivent consacrer du temps et un budget important à leur déplacement sur les salons français. Ce sont donc des visiteurs qualitatifs qui viennent avec des objectifs précis. Le défi à relever par les délégués est d’établir avec eux des relations personnalisées dans la durée. Dans ce contexte, la force des équipes de l’Asean réside dans leur grande stabilité, leur connaissance pointue des réseaux locaux, conjuguée à celles de la France et des salons membres de Promosalons.

Des actions qui renforcent les liens
Les mailings restent incontournables et impliquent un gros travail de création, d’enrichissement et d’actualisation des bases de données. Ils sont nécessairement suivis de relances téléphoniques sur un cœur de cibles. Ces appels permettent de créer du lien, de mieux convaincre de l’intérêt du salon concerné et de proposer des services liés au déplacement des visiteurs (demandes de visas, réservations…). Les relations avec les associations sont également primordiales. Celles-ci relaient les informations sur les salons et organisent des délégations de visiteurs. Alors que les visiteurs intervenant dans les biens de consommation préfèrent se déplacer en individuellement, ceux de l’industrie apprécient les voyages en groupe, assortis de visites techniques en complément du salon. Avec la presse, les échanges d’invitations contre des pages de publicités ou des articles fonctionnent très bien car les journalistes ont besoin d’explorer les marchés étrangers.

La montée en puissance du digital
Les habitants de l’Asean sont très connectés et beaucoup sont équipés de smartphones. Les actions de communication digitale se développent, essentiellement sur Facebook, réseau social privilégié aussi bien pour un usage personnel que professionnel. Les pages entreprises se multiplient ainsi que les groupes fermés destinés aux échanges entre professionnels d’un même secteur. S’inscrire dans ces groupes et participer aux discussions fait partie des actions pertinentes. Equivalent de WhatsApp en Europe et de We Chat en Chine, Line est également un réseau social très utilisé sur lequel il faut être présent. Instagram monte aussi en puissance et devient incontournable pour toucher notamment les jeunes générations. Enfin, les actions de marketing d’influence, comme les partenariats avec des blogueurs, donnent de bons résultats. Les actions de marketing digital doivent donc désormais s’inscrire pleinement dans les actions de promotion.