RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : AU COEUR DE L’EUROPE

Potentiel marché

(publié le 20/03/2020)

Bien intégrée en Europe, la République Tchèque profite d’une économie au beau fixe, portée par un secteur industriel fort et une belle vitalité à l’export.
Sa proximité avec la France est propice au développement des relations commerciales entre les deux pays.

Géographiquement située au coeur du vieux continent, la République Tchèque est aussi pleinement intégrée à l’économie européenne depuis son adhésion à l’U.E. en 2004. Soutenue par les investissements étrangers, elle a connu, depuis cette date, une bonne dynamique de croissance, à l’exception d’un épisode de récession en 2012-2013. L’année 2015 a été exceptionnelle avec une croissance de 4,2%. La croissance tchèque reste l’une des plus soutenues de l’U.E. (2,9% en 2018) et son taux de chômage l’un des plus bas (2,2%).

Son PIB s’est élevé en 2018 à 208 milliards d’euros. Les services y contribuent à hauteur de 60%, l’industrie 37,7% et l’agriculture 2,3%.

L’économie tchèque dispose de fondamentaux solides – un secteur industriel puissant, des comptes publics sains et un secteur bancaire robuste – qui lui confèrent stabilité, sécurité ainsi qu’une qualité de vie élevée. Parmi les principaux piliers de l’industrie tchèque figurent les industries mécanique, métallurgique, électrotechnique, chimique et agroalimentaire.

L’énergie, le bâtiment et les biens de consommation sont aussi des secteurs
importants. La République Tchèque figure notamment parmi les leaders mondiaux dans la construction d’automobiles et dans la production d’avions ultralégers. La recherche et l’innovation font partie de son ADN. Elle est à la pointe en matières
d’ingénierie avancée, de génie électrique et électronique, de cybersécurité ou encore de nanotechnologie et matériaux avancés.

UN COMMERCE EXTÉRIEUR DYNAMIQUE

La République Tchèque jouit d’une balance commerciale positive et son commerce extérieur ne cesse de progresser.

La moitié de ses ventes internationales est destinée à la zone euro. La France est son cinquième partenaire commercial derrière l’Allemagne, la Pologne, l’Autriche et la Slovaquie. Le montant des échanges commerciaux entre la France et la République Tchèque s’est établi à 12,4 milliards d’euros en 2018, avec un déficit pour la France de 2,74 milliards d’euros. La part de marché de la République Tchèque dans les échanges globaux de la France (hors matériel militaire) est stable : 2,4% pour les importations et 1,7% pour les exportations. La France est par ailleurs
un investisseur majeur dans les secteurs bancaire et industriel, avec environ cinq cents sociétés à capital français en République Tchèque.

Il existe un important potentiel de développement des relations commerciales entre les deux pays, dont la proximité est un atout : Prague est à 1 h 15 de Paris, les principales villes françaises sont à moins de trois heures d’avion des capitales d’Europe centrale et de l’Est, et le transport routier ne prend pas plus de 48 heures.