Promosalons vous parle n°35 : Turquie

Situation sanitaire

Depuis le 20 septembre, un code, nommé HES, a été attribué par le ministère de la santé à chaque citoyen turc qui recense l’ensemble des données (visites chez le médecin, maladies, résultats de tests) indiquées sur sa fiche médicale digitale dite E-nabiz en vigueur depuis trois ans. Ce code permet le traçage des personnes avec lesquelles son porteur est entré en contact et les lieux sur lesquels celui-ci s’est rendu. Il doit donc être obligatoirement présenté lors de tout achat de ticket d’entrée à un événement ou de billet de transport (avion, train, voiture). Ce système de traçage a permis de limiter le taux de décès ainsi qu’un contrôle en temps réel de la situation épidémique.

Contexte économique

En raison de la pandémie, le volume des échanges commerciaux franco-turcs, avec un montant total de 6,088 milliards € au 1er semestre 2020, est en recul de -21,5% par rapport au 2nd semestre 2019 et de -20,2% par rapport à la même période 2019. La forte baisse des échanges, en avril et mai 2020, explique à elle seule ces résultats. Sur la période allant de juillet 2019 à juin 2020, la Turquie se maintient au 15ème rang des pays clients de la France et au 12ème rang de ses pays fournisseurs. Les exportations turques vers la France reculent de -27,2% par rapport aux deux semestres précédents.

Tous les secteurs sont en baisse à l’exclusion de celui des ventes de machines et équipements à usage général ainsi que de produits à base de fruits et légumes. Les exportations turques en France ont été intensifiées en juin sans toutefois atteindre leur niveau d’avant crise. L’Allemagne reste le premier client de la Turquie (7,1 Mds USD) et la Chine son premier fournisseur. La France est son 6ème client avec 3 Mds USD d’importations et son 8ème fournisseur avec 2,9 Mds USD d’exportations. Malgré les tensions commerciales et les incertitudes politiques dans l’industrie de la construction l’an dernier, la Turquie a entrepris des projets pour un montant global de 19 Mds USD en 2019 ; l’objectif étant de dépasser les 20 Mds USD en 2020.

Les exportations de l’industrie textile connaissent une hausse de +22% en juin 2020. La production de tracteurs a aussi augmenté (+16% par rapport à la même période 2019) durant les cinq premiers mois de 2020, selon l’Association turque des fabricants de machines et d’équipements agricoles (TAKMAKBIR).

Activité secteur salons

Depuis le 1er septembre, les salons ont repris dont celui, important, du secteur cosmétique organisé par CNR à Istanbul. Les mesures sanitaires imposées et respectées étaient les suivantes :

  • Aucun contact physique à l’entrée ;
  • Prise de température avant accès ;
  • Scan des codes barres invitations sur les smartphones ;
  • Absence de vestiaire ;
  • Séparation des grandes allées et stands par des cloisons plus élevées qu’à l’ordinaire ;
  • Absence de moquette ;
  • Nettoyage de l’ensemble des surfaces toutes les demi-heures ;
  • Comptage du nombre de visiteurs afin ne pas dépasser la limite autorisée ;
  • Aucun restaurant ouvert à l’intérieur du salon mais mise en place d’un système take away à l’extérieur ;
  • Annonces continues rappelant les mesures de distanciation physique et l’interdiction de rassemblement au-delà de dix personnes ;
  • Mise à disposition de gels hydroalcooliques dans toutes les allées du salon ;
  • Contrôle permanent du respect des mesures sanitaires par des agents circulant en scooter.

En outre, CNR organise à nouveau ses salons qui avaient fait l’objet d’un report dont :

  • Le salon du bijou (8-11 octobre 2020) ;
  • Entech (salon de l’environnement, 4-7 novembre 2020) ;
  • Marble Tech Istanbul (4-7 novembre 2020) ;
  • Food Istanbul (25-28 novembre 2020).

En revanche, son concurrent, l’organisateur TUYAP, a préféré reporter son grand salon de l’emballage, Embalage Eurasie, en octobre 2021. Celui-ci avait accueilli, en 2019, 64 000 visiteurs internationaux et beaucoup d’exposants étrangers.