Promosalons vous parle n°34 Pays-Bas

Situation générale

Le nombre de personnes contaminées augmente de manière régulière depuis juillet et notamment depuis le début du mois de septembre. Il semblerait que la rentrée des classes et plus précisément la reprise de l’année universitaire en soient la cause. Les jeunes (20-24 ans), en particulier, sont touchés dont certains ont assez des restrictions et veulent reprendre une vie normale. L’indice de reproduction, en hause, est actuellement de 1,38. Un autre problème majeur est le manque de tests. Toute personne présentant des signes de maladie est sollicitée à effectuer un test et à ne pas aller travailler en attendant le résultat.

Avec la liste d’attente, cela peut facilement prendre une semaine ; ce qui pose de grands problèmes notamment lorsqu’il s’agit de personnels d’hôpitaux ou de l’enseignement. Même si le nombre d’hospitalisations et de personnes en soins intensifs reste modeste par rapport à la première vague de mars/avril, le gouvernement est très inquiet et a annoncé de nouvelles mesures de restrictions telles que l’interdiction de se rassembler à plus de 50 personnes dans le CHR et la fermeture des bars à 01h00. La distanciation à 1,5 m et l’incitation au télétravail restent de vigueur dans la vie publique. Les écoles primaires et secondaires ont repris les classes physiques mais l’enseignement supérieur (universités, hautes écoles) maintient son régime de cours digitaux. Les rencontres sportives ont repris dans un cadre plus restreint (en moyenne un tiers de la capacité normale des stades).

Frontières

Les frontières entre les Pays-Bas et la France (en passant par la Belgique) sont toujours ouvertes (depuis le 15 juin) mais de plus en plus de départements français (44 depuis le 22 septembre) sont classés zone orange par le gouvernement néerlandais, ce qui signifie que seuls les déplacements nécessaires sont autorisés et que tout voyageur en provenance de cette zone est soumis à une quarantaine de dix jours. Par ailleurs, la Belgique et le Royaume-Uni n’acceptent plus les touristes néerlandais et l’Allemagne exige un test négatif récent pour les habitants de l’ouest du pays (zone où le virus circule beaucoup).

Activité économique

Le ralentissement de l’économie est estimé à 8% pour l’année. Certains secteurs ont repris (commerce de détail, mode, produits de luxe, CHR) mais, pour d’autres, les prévisions restent mauvaises notamment dans l’événementiel (salons, festivals) et pour les clubs et bars de nuit. Les mesures de soutien de l’Etat sont prolongées jusqu’au 1er juillet 2021.

Salons nationaux

Certains salons du deuxième semestre ont été annulés depuis la rentrée mais d’autres restent maintenus. Depuis le début du mois, quelques salons ont déjà eu lieu en respectant, bien sûr, les mesures d’hygiène et de distanciation (pré enregistrement obligatoire à l’avance, nombre maximal de visiteurs par créneau horaire, routing dans le salon, demande de garder sa droite, désinfectants, smart badge permettant d’identifier le visiteur sans contact par le biais d’un lecteur (pas de transfert de cartes de visites), écrans plexis à l’accueil et aux points de vente catering, paiement sans contact obligatoire, distanciation d’1,5 m, nombre limité de participants dans les salles de conférence, panneaux et hôtesses rappelant les règles et mesures aux visiteurs auxquels il est aussi demandé s’ils ne présentent pas de symptômes). Selon nos informations, un bon nombre de visiteurs et d’exposants ont été satisfaits par la bonne tenue de ces salons ; les participants étant ravis de se revoir en personne après tant de mois. Il s’agit bien sûr de salons de taille restreinte (50 à 200 exposants). Nous en avons visité certains.