Promosalons vous parle n°31 : Italie

LES SALONS ITALIENS ONT REPRIS

Le secteur événementiel italien a redémarré le 1er septembre comme évoqué dans le Décret du Président du Conseil des Ministres du 7 août 2020.

Les halls ainsi que tous les espaces d’exposition ont réouvert

Un intense travail sur les calendriers, les structures, la logistique ainsi que sur les modalités d’accueil rendent la participation en qualité d’exposant ou de visiteur efficace, agréable et tout en sécurité.

Ainsi certains salons ont déjà eu lieu :

  • Le salon Milano Unica , salon international du tissu : 8-9 septembre 2020
  • Vicenzaoro Voice, salon international de la bijouterie : 12-14 septembre 2020

La semaine prochaine, Lineapellesalon international du cuir et Micam, salon de la chaussure se tiendront également à Milan. Sur la même période nous avons toute la filière du cuir, de la matière première au produit fini. Ce weekend, est organisé le salon DATE, salon de la lunetterie design à Florence.

Facilité de financement SIMESTpour la participation aux salons internationaux en Italie

Parmi les nouveautés dédiées aux exposants italiens, l’extension du financement SIMEST grâce à un taux facilité pour la participation aux salons internationaux qui se déroulent en Italie. Il s’agit d’une mesure fortement sollicitée par l’AEFI et elle représente un premier pas pour que les salons italiens puissent avoir les mêmes facilités que celles accordées aux manifestations étrangères.

Cette mesure constitue un nouveau signe concret d’encouragement pour les exposants italiens. Le financement peut être demandé depuis le 6 aout, exclusivement online sur la plateforme SIMEST.

Le financement propose des conditions particulièrement avantageuses, telles que :

  • le taux réduit SIMEST (aujourd’hui proche de 0%)
  • la possibilité d’obtenir jusqu’à 40% du financement à fond perdu
  • le montant maximal qui peut être financé est de :150 000€ par initiative
  • le remboursement qui peut atteindre jusqu’à 100% des frais budgétisés pour la surface d’exposition, la logistique, les actions de promotion et de conseil liées à la participation aux salons et expositions
  • la durée de 4 ans dont le premier de pré-amortissement.

En outre :

  • la demande de financement qui doit concerner une seule initiative, peut être répétée pour d’autres initiatives, dans la mesure du respect des limites des contributions prévues
  • le financement peut avoir lieu également en association aux mesures prévues par les Institutions locales (Régions Chambres de Commerce,…) pour des frais éventuels non pris en charges par ces institutions mais qui font partie de l’offre SIMEST

Protocole AEFI pour limiter la diffusion du Covid-19 dans les manifestations et les salons

Fruit du travail effectué par les Commissions Technique et Juridique de AEFI, il s’agit d’un document très dense qui prend en considération tous les éléments qui interviennent dans le secteur en respectant la règlementation nationale sur le sujet de l’émergence pandémique Covid-19.

Le Protocole prévoit des mesures de nature hygiénique-sanitaire et comportementale. Il contient des règles qui suivent la logique de précaution et les indications de l’Autorité sanitaire : la distanciation sociale, l’information et la bonne utilisation des dispositifs de protection individuelle, des procédures de contrôle sanitaire aux entrées, au correct nettoyage et désinfection du lieu d’exposition et la présence d’un médecin sur le salon.

La Conférence des Régions a utilisé ce Protocole qui a par ailleurs été accepté par le Comité Technique Scientifique du Département de la Protection Civile.

Source : aefi.it

Le décret confirme jusqu’au 7 octobre 2020 ce qui était déjà contenu dans le DPCM 7 aout 2020, avec une importante innovation pour le secteur concernant les manifestations internationales : à l’art.6 “surveillance sanitaire et entrée dans le territoire national ” alinéa 6 après la lettre d) est ajouté :

“d-bis) Aux entrées pour des raisons non déférables, inclus la participation aux évènements sportifs et aux salons de niveau international, après avoir reçu l’autorisation de la part du Ministère de la santé et avec l’obligation de présenter au vecteur au moment de l’embarquement, et à tous les responsables des contrôles, la certification d’avoir effectué, dans les 72 heures précédant l’entrée dans le territoire national, un test moléculaire ou antigénique, effectué via un tampon avec un résultat négatif ».