Promosalons n°21 Pays-Bas

Le gouvernement a annoncé, le soir du 24 juin, une nouvelle étape du déconfinement entrant en vigueur au 1er juillet, plus rapide qu’attendue. En effet, le nombre de morts par jour est devenu quasi nul et les nouveaux cas se comptent à quelques dizaines.

Situation sanitaire

Source : Délégué, Coen ROSDORFF

En somme, tout est désormais autorisé sous réserve du respect d’une distanciation d’un mètre cinquante et, pour la participation à tout événement (rencontre sportive, salon professionnel, etc.), d’une réservation préalable en ligne et d’un contrôle sanitaire sur place (les porteurs de symptômes se verront interdire tout accès).

Si les conditions sanitaires requises ne pouvaient être respectées, une limite de cent personnes pour des rassemblements en intérieur et de deux cent cinquante personnes pour des événements en extérieur serait alors imposée. Les festivals et les clubs étant des lieux où le risque de contamination est jugé important, ceux-ci ne sont pas encore autorisés. Le premier ministre, M. Rutte, a souligné à plusieurs reprises la nécessité absolue de continuer à respecter les consignes de distanciation et d’hygiène dans les semaines à venir afin d’éviter une reprise de la circulation du virus et un nouveau confinement.

Frontières

Les frontières entre les Pays-Bas et la France (en passant par la Belgique) sont rouvertes depuis le 15 juin, pour toute circulation (zone Schengen). Le Thalys (TGV Amsterdam-Paris) a également repris un rythme normal depuis, étant le moyen de transport le plus utilisé par les visiteurs néerlandais après la voiture (entre 4 et 6 h de route entre les Pays-Bas et Paris).

Activité économique

Les entreprises souffrent beaucoup de cette crise mais la situation est très différente d’un secteur à l’autre. Les mesures de soutien de l’État sont prolongées jusqu’au 1er octobre. La prévision économique, de -6% pour cette année, est assez dramatique mais moins importante que dans d’autres pays.

Salons professionnels

Les salons pourront donc à nouveau se tenir, à la suite de l’autorisation gouvernementale, sauf si une détérioration de la situation sanitaire devait survenir dans les semaines ou mois à venir.

Intentions de visites des salons internationaux

De manière générale, les néerlandais sont assez terre à terre et ne se laissent pas facilement impressionner par ce type de situation. De fait, les visiteurs professionnels devraient retrouver leur chemin vers les salons français (ceux issus de la presse ayant déjà communiqué sur leur souhait de se rendre à Paris). Nous avions constaté une attitude similaire en 2015 après les attentats de Paris. L’amélioration de la situation sanitaire en France permet une évolution positive et rapide, à l’instar de la reprise du tourisme depuis la réouverture des frontières.

Certaines interrogations demeurent toutefois (outre le risque d’une deuxième vague) relatives à la santé (respect des mesures sanitaires mises en place par les organisateurs au regard du flux des visiteurs en provenance du monde entier), aux échanges (difficulté de maintenir un relationnel qualitatif compte tenu de la distanciation sociale et du port du masque), aux coupes de budgets non prioritaires dans les entreprises (dont ceux alloués aux visites des salons), aux interdictions de déplacements des collaborateurs (mais qui seront probablement rapidement levées). Les indicateurs sont donc actuellement positifs aux Pays-Bas mais la situation demeurera incertaine en l’absence de vaccin contre le Covid-19.