Portugal : un vent de dynamisme

Potentiel marché

(publié le 12/04/2018)

Portugal

Un vent de dynamisme !
L’économie portugaise reprend des couleurs et les acteurs économiques retrouvent le sourire ! Un contexte favorable aux échanges internationaux.

Voir les autres Dossiers pays

L’économie portugaise reprend des couleurs et les acteurs économiques retrouvent le sourire ! Un contexte favorable aux échanges internationaux.

Après cinq années de crise, la reprise économique du Portugal s’est confirmée en 2017 et le pays connaît un élan très positif. La croissance du PIB est passée de 1,4% en 2016 à 2,7% en 2017. Le chômage qui, au plus fort de la crise, touchait près de 20% de la population active, est redescendu à 9,9% en 2017. Les investisseurs, en particulier européens, sont de retour. De nombreuses start-ups fleurissent, accueillies notamment par des infrastructures développées à leur intention par la ville de Lisbonne. Le pays est sorti de ses difficultés grâce à des financements internationaux et à la mise en œuvre de réformes drastiques, douloureuses pour la population, mais qui portent aujourd’hui leurs fruits. Ces réformes ont été accompagnées par des mesures incitatives, notamment fiscales, pour les étrangers souhaitant s’installer dans le pays. Autre élément décisif, les touristes se tournant à nouveau davantage vers la destination portugaise, la croissance du tourisme a provoqué un véritable déclic. En 2016, ce secteur a généré 8,8 milliards d’euros de revenus, soit une augmentation de 12,7% par rapport à 2015. Il devrait employer dans un proche avenir environ 23% de la population active.

Des technologies de renommée mondiale

Le secteur des services domine l’économie portugaise puisqu’il représente 75,4% du PIB. Tandis que l’industrie représente 22,4% du PIB (construction, eau et énergie incluses) et le secteur primaire 2,2% (agriculture, sylviculture et pêche). L’industrie se modernise et voit apparaître de nouveaux secteurs, à forte composante technologique : automobile et composants, électronique, énergie, produits pharmaceutiques et industries liées aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Le Portugal brille particulièrement dans certains domaines. Il est par exemple dans le top 5 des pays de l’Union européenne producteurs d’énergie à partir de sources renouvelables ; il fait partie des leaders mondiaux pour les moules destinés à la plasturgie ; dans l’industrie du papier, la technologie et la qualité portugaises sont reconnues internationalement.

Les échanges internationaux en hausse

Les échanges internationaux ont fortement augmenté (+6% en 2017) et le poids des exportations dans le PIB (40% en 2016) progresse. Les trois-quarts des échanges s’effectuent au sein de l’Union européenne. Les premiers clients du Portugal sont l’Espagne, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Ses premiers fournisseurs sont l’Espagne, l’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas. La France est un partenaire privilégié et les exportations françaises vers le Portugal ont beaucoup augmenté depuis 2013. La balance commerciale est favorable à la France, excepté dans le domaine des services. Le Portugal gagne des points : il est devenu en 2016 le 17e client de la France (+ 3 places par rapport à 2015) et son 15e fournisseur (+ 4 places). Il compte par ailleurs 600 entreprises à participation française, soit 12% des entreprises étrangères, dont 30% sont présentes depuis plus de vingt ans. Les principaux secteurs d’investissement sont les NTIC, les transports et la logistique, la construction et l’immobilier, l’industrie et le commerce.