Non, nous ne parlerons pas du mouvement des gilets jaunes…

La France, ce pays, si souvent mis en avant pour son art de vivre, dans lequel on vient aussi pour s’inspirer, devient le théâtre d’événements perçus comme chaotiques, violents et désorganisés.

Nous ne dirons pas que dans le récent sondage fait auprès du réseau Promosalons, 60% des délégations mentionnent que dans leur pays, ces mouvements renforcent la perception négative d’une France au contexte social difficile et dans laquelle les mouvements sociaux se succèdent au fil des mois et renvoient un sentiment d’inconfort et de lassitude…

Ce pays, si souvent mis en avant pour son art de vivre, dans lequel on vient aussi pour s’inspirer, devient le théâtre d’événements perçus comme chaotiques, violents et désorganisés.

Les plus frileux semblent être l’Amérique du Nord et certains pays d’Amérique du Sud, les pays nordiques, ceux du Golfe et du Moyen Orient ainsi que plusieurs pays d’Asie. Curieusement, notre bureau japonais nuance son propos en in¬diquant que l’affaire Carlos Ghosn a pris le relais et fascine les médias et ses lec¬teurs, faut-il s’en réjouir ?

Nous avons terminé 2018, malgré le début de ces mouvements et leur intense retransmission médiatique dans le monde entier, avec de très bons (voire excellents) résultats sur les salons du dernier trimestre. L’un des meilleurs, dont nous parlons dans cette Lettre, est le salon VINITECH à Bordeaux qui enregistre +30 % de visiteurs internationaux sur les pays couverts par Promosalons, avec des développements notamment aux USA et en Australie. Avec son « alter ego » Montpelliérain SITEVI qui se tient en alternance, ces salons ont réussi en quelques années à détrôner le concurrent allemand Intervitis.

Comme quoi, avec une bonne stratégie, des moyens de promotion à la hauteur des ambitions, et une collaboration basée sur l’écoute et la confiance réciproque, tout est possible !