Frédérique Mutel, Présidente Directrice Générale du Groupe JEC

JEC Asia, qui fêtait son dixième anniversaire en 2017, s’est tenu pour la
première fois à Séoul, du 1er au 3 novembre. Frédérique Mutel nous dévoile
le bilan de cette édition très spéciale.

Pourquoi avoir choisi la Corée pour cette dixième édition ?

Nous avons créé JEC Asia à Singapour et l’avons développé dans ce pays durant ces neuf dernières années. Plusieurs pays d’Asie nous proposaient également de nous accueillir chez eux. L’Asie est un marché dynamique, sur le plan industriel comme dans le domaine des MICE (Meetings, Incentives, Conferences, Exhibitions). La compétition est âpre entre quelques capitales extrêmement intéressantes de par leur offre de transport, d’hébergement, de parcs et d’infrastructures. La ville de Séoul est attractive pour le tourisme d’affaires. Mais c’est surtout le rang du PIB coréen, onzième mondial, qui a déterminé notre choix. Le pays s’appuie sur un modèle de développement original qui consiste à mobiliser et à faire travailler en synergie les talents de l’industrie, de la recherche et des pouvoirs publics. C’est ce que l’on appelle le Triangle d’or. Sur le terrain, j’ai pu mesurer leur mobilisation. Je me rends régulièrement en Corée depuis une dizaine d’années pour l’ensemble des activités de JEC Group, pour alimenter nos magazines ou enrichir nos événements Amériques- Asie-Europe. J’ai rapidement pu travailler avec toutes ces instances. Que ce soient les patrons des centres scientifiques, les industriels les plus influents, le gouverneur de la province ou le maire de Séoul par exemple, ces personnalités se sont coordonnées pour bien nous recevoir et travailler avec nous.

Quels ont été les temps forts de cette édition ?

L’événement est multi-facettes et apporte des contenus à forte valeur ajoutée aux différentes populations ciblées. Ainsi, nous avons organisé une inauguration prestigieuse avec les pouvoirs publics et les chaînes de télévision, un Symposium Carbone pour les industriels, des rendez-vous de grands donneurs d’ordre pour les décideurs, des BtoB meetings pour les commerciaux, des conférences techniques pour les chercheurs et scientifiques ainsi que des espaces et des événementiels artistiques et de décoration pour « démocratiser » l’usage des composites. JEC Group est à la fois une société d’information et un organisateur de plateformes d’échanges. Numéro un mondial dans notre spécialité, nous avons l’ambition d’être leader dans la facilitation des relations entre les producteurs de matériaux composites et les utilisateurs (bureaux d’études, acheteurs, architectes, designers, etc.). Sur JEC Asia, les temps forts se sont tenus autour de l’aéronautique, de l’automobile, de la marine, de la construction, de l’énergie, des sports et surtout des équipements électroniques et électriques (EEE), un secteur très important en Asie, notamment en Corée.

Quel en est le bilan, en chiffres ?

JEC Asia 2017 a attiré plus de deux cents exposants et près de 6 500 visites professionnelles, originaires de cinquante pays. Il est maintenant le salon international le plus important en Asie (hors Chine) dans le secteur des composites. C’est une nette progression par rapport aux chiffres 2016 de JEC Asia à Singapour. Ce mouvement vers la Corée est bénéfique. Nous avons pris la décision de doubler la taille de l’événement pour 2018.

Comment avez-vous collaboré avec Promosalons Corée ?

JEC Group s’est appuyé sur cette délégation en premier lieu pour améliorer sa communication avec les interlocuteurs du pays. En effet, si certains milieux coréens sont internationaux et utilisent l’anglais, ce n’est pas le cas de tous les professionnels. Promosalons a joué un rôle important dans la mise en relation avec les acteurs locaux du secteur et la compréhension des besoins de nos clients. Nous lui avons également confié une mission de prospection pour le recrutement d’exposants et de visiteurs. La collaboration a été efficace et sera renouvelée pour 2018. Nous pouvons être tous fiers d’avoir œuvré ensemble pour que JEC Group soit la première société française à créer, et réussir, un salon industriel en Corée du Sud.