LE MARCHE TAÏWANAIS

Potentiel marché

(publié le 24/03/2017)

Taïwan

Taïwan est encore peu explorée par les industriels et organisateurs de salons français. Fortement tournée vers le commerce international, elle est pourtant dotée d’un potentiel qui ne demande qu’à se révéler…

Voir les autres Dossiers pays

Dynamique économiquement, ouverte au monde, la petite île de Taïwan gagne à être connue ! Avec une croissance de 3,8% en 2015 et un chômage de seulement 4%, elle jouit d’un pouvoir d’achat supérieur à celui de la France. Le PIB par habitant s’élève à 39 800 dollars contre 35 800 dans l’hexagone. 24e puissance mondiale, Taïwan est le 18e pays exportateur et importateur au monde. Elle se distingue aussi par son taux élevé de recherche et développement (3e mondial).
Pilier de l’économie, l’industrie contribue pour 30% au PIB de l’île. Taïwan compte parmi les leaders mondiaux des technologies de l’information et de la communication (TIC), qui représentent 33% de ses exportations. L’automobile, les cycles, l’ingénierie, la pétrochimie et la production de biens de consommation courants sont également des secteurs forts.

Le commerce extérieur, moteur de la croissance

Le modèle économique taïwanais repose sur les échanges, et son solde commercial est structurellement excédentaire.
La Chine continentale (avec Hong Kong) est son premier client (40% de ses exportations) et son premier fournisseur (18,1% de parts de marché). Ses autres partenaires importants sont les États-Unis, le Japon et l’Union européenne. La France est son 3e fournisseur européen avec, pour secteur dominant, les matériels de transport, en particulier l’aéronautique.
Elle est par ailleurs le premier partenaire européen de Taïwan dans le domaine culturel et le deuxième dans le domaine scientifique. Elle enregistre 160 implantations sur place, et plus de 4 500 entreprises françaises exportent vers l’île.

France : des opportunités à saisir

Peu connu des Français, Taïwan est pourtant un territoire à fort potentiel d’affaires. Certains secteurs sont particulièrement porteurs, de par le bon positionnement de la France et la forte demande taïwanaise, notamment les biens de consommation, la santé, l’agroalimentaire, l’industrie et les services. La France domine notamment dans la mode, les parfums (1re place) et les cosmétiques (3e place). Elle est aussi le premier fournisseur de vins et spiritueux de Taïwan avec 54% de parts de marché.
Taïwan offre en outre un accès au marché chinois. Elle y est le premier investisseur et y emploie 23 millions de salariés, soit l’équivalent de sa population insulaire.