Le marché des salons en Corée

L’envergure des salons locaux

(publié le 23/02/2016)

La Corée du Sud

Rare pays à avoir été bénéficiaire puis donateur des aides de l’OCDE, la péninsule sud-coréenne prospère grâce à son modèle économique tourné vers les exportations.

Voir les autres Dossiers pays

La Corée a pris conscience dès les années 90 de l’importance des salons pour développer ses exportations. Une politique publique s’est concrétisée en 2008, avec un plan quinquennal visant à faire du pays l’un des dix premiers acteurs mondiaux de ce secteur. Ainsi, depuis 2008, les salons nationaux et les entreprises coréennes qui exposent sur les salons étrangers reçoivent des aides financières de différents organismes liés à l’État.

Près de 570 salons par an sont organisés en Corée du Sud. La grande majorité sont professionnels et beaucoup sont internationaux ; cependant, la plupart des visiteurs ou exposants sont originaires d’Asie. Parmi les salons professionnels les plus connus, on compte SIMTOS (produits technologiques, 850 exposants et 100 350 visiteurs), KIMES (soins de santé, 1 145 exposants, 72 036 visiteurs) ou MARINE WEEK (naval, 1 395 exposants, 9 600 visiteurs).

Comme en France, la plupart des salons se déroulent dans la capitale du pays. Néanmoins, quelques salons sont aussi organisés dans les villes en lien avec leur spécialisation sectorielle, comme la MARINE WEEK qui se tient à Busan, centre de l’industrie navale ou les salons de l’optique et du textile à Daegu, région où se concentrent ces deux industries coréennes.

Source : AKEI (Association of Korean Exhibition Industries)