Le marché coréen

Potentiel marché

(publié le 23/02/2016)

La Corée du Sud

Rare pays à avoir été bénéficiaire puis donateur des aides de l’OCDE, la péninsule sud-coréenne prospère grâce à son modèle économique tourné vers les exportations.

Voir les autres Dossiers pays

La République de Corée est le pays le plus montagneux du monde avec les trois quarts de son territoire couvert par des montagnes. 83% de la population vit pourtant en ville avec plus de 20 millions d’habitants dans la région de Séoul.

Situé en Extrême-Orient, le « pays du matin calme » est au cœur des activités économiques, culturelles et artistiques en Asie.

Il est l’un des pays les plus connectés au monde avec 83% de sa population abonnée à Internet et près de 30 millions d’utilisateurs de smartphones.

Alors que seulement 3% de la population se déclare confucianiste, les Coréens restent attachés aux croyances et valeurs confucéennes. Ainsi, leur mode de vie est un mélange entre traditions et modernité.

Avec un PIB de 1 411 milliards de dollars en 2014, la Corée du Sud est la 13e économie mondiale. Son statut de pays développé a été consacré en 2010 par son accession au G20, après son adhésion à l’OCDE en 1996.

Après avoir connu une croissance fulgurante entre les années 1970 et 1980, la Corée du Sud enregistre désormais une croissance moyenne de près de 4% par an depuis dix ans.

Leader mondial des nouvelles technologies

Premier pays de l’OCDE en R&D (4,5% du PIB), la Corée est un poste d’observation privilégié en matière de technologies de l’information et de la communication. Elle est devenue en moins de 20 ans un leader mondial avec près de 50% du marché des écrans à cristaux liquides et près du tiers dans la téléphonie mobile.

Les groupes coréens occupent en outre une place croissante dans les grands contrats internationaux, notamment dans les infrastructures (transports, énergie) et l’ingénierie. La Corée est également le cinquième constructeur automobile mondial.

Les exportations coréennes ont progressé de 2,4% (573 Mds USD) en 2014 grâce, notamment, aux produits électroniques, machines de construction et semi-conducteurs ainsi qu’aux exportations navales à destination de l’Union Européenne et de l’ASEAN.
En Corée, 3 secteurs majeurs représentent plus de 50% des exportations : les équipements électriques et électroniques (24% des exportations totales), la vente de matériel de transport (20%) et la vente de machines, avec une hausse de 11%, soit la plus forte contribution à la croissance des exportations.

Les principaux pays acheteurs sont la Chine (25% des exportations coréennes), la zone ASEAN (15%), les Etats-Unis (12%), l’Union Européenne (9%) et le Japon (6%). La France achète près de 5 Mds de dollars en biens et services coréens (1% des exportations). La Corée conforte ainsi sa place de 7e puissance exportatrice avec un excédent commercial de 48 Mds USD.

En 2014, les importations du pays sont également en hausse de 2%, soit 525 Mds de dollars. Les secteurs les plus représentés sont les hydrocarbures (37%), les composants électriques et électroniques (14%), la pétrochimie (10%), les machines de constructions (9%) et les produits métalliques et métallurgiques (9%). L’Union Européenne se place comme 2e fournisseur de la Corée, juste après la Chine et devant le Japon.

Sources : Korea International Trade Association, Service Economique de l’Ambassade de France en Corée.