Le marché britannique

Potentiel marché

(publié le 14/01/2015)

Le Royaume-Uni

Premier partenaire économique de l’Europe, le Royaume-Uni sort doucement de la crise grâce au plan d’austérité mis en place par le gouvernement de David Cameron et connaît son plus bas taux de chômage depuis 2008. L’une des raisons probables au fait que les écossais aient voté en majorité leur attachement au pays de l’Union Jack...

Voir les autres Dossiers pays

Selon la Banque mondiale, le Royaume-Uni est considéré comme la 6e économie mondiale et la 3e en Europe, après l’Allemagne et la France. Le PIB britannique était de 2,5 Milliards de dollars en 2013. Ce dernier a augmenté de 3,1% au second trimestre 2014 par rapport à l’année précédente, ce qui révèle un rebond de l’économie.

Le Royaume-Uni a été profondément touché par la crise financière de 2008. Le gouvernement a pris de fortes mesures d’austérité pour y faire face ainsi que pour tenter de réduire le large déficit budgétaire. Aujourd’hui, l’économie semble repartie et le taux de chômage est au plus bas depuis la crise de 2008 (6,8%).

Une économie basée sur les services

La finance représente une part importante de l’économie du pays qui est aujourd’hui majoritairement une économie de services. Il y a une forte volonté du gouvernement de préserver Londres comme place puissante dans le monde de la finance mais également de développer les autres secteurs d’activité (et notamment la production agroalimentaire, la construction, la mode et le design et l’ingénierie) ainsi que d’inciter les sociétés à exporter.

Sur le plan du commerce extérieur, le pays est très dynamique. En 2013, c’est le premier pays d’Europe en termes d’investissements étrangers (à hauteur de 26,5 Milliards de dollars). Pourtant, selon l’office national des statistiques, le déficit commercial du pays était de 2,5 Milliards de livres en juin 2014, comparé aux 2,4 Milliards de livres l’année précédente. Le pays importe majoritairement des produits finis et exporte des services.