Laurence Gaborieau, Directrice de World Nuclear Exhibition

Du 14 au 16 octobre 2014 se tiendra au Bourget la première édition de World Nuclear Exhibition, un salon biennal pour promouvoir l’industrie nucléaire mondiale. En charge de son lancement, Laurence Gaborieau, directrice de la division nucléaire et santé chez Reed Expositions France, répond à nos questions.

Pouvez-vous nous décrire les caractéristiques de ce nouveau salon et les enjeux pour la filière du nucléaire ?

A l’image du salon du Bourget dédié au secteur de l’aéronautique, l’ambition de WNE est d’être la première plateforme mondiale consacrée à la filière de l’énergie nucléaire avec une couverture de l’ensemble de la chaîne de valeur. L’AIFEN (Association des Industriels Français Exportateurs de l’Energie Nucléaire) propriétaire de l’évènement est très impliquée dans l’organisation ainsi que les conseillers nucléaires basés dans 17 ambassades françaises et mandatés par le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies renouvelables).

Nous souhaitons donner à ce salon une dimension orientée Business. Il permettra aux visiteurs d’échanger, de rechercher de nouveaux fournisseurs et de développer leur activité à l’échelle internationale. C’est l’opportunité pour les entreprises de toutes tailles de présenter leur savoir-faire et leurs compétences sur les maillons de la chaine : Sureté et certification, exploitation et construction des centrales, cycle du combustible, ingénierie, radioprotection, traitement et stockage des déchets, démantèlement et ne pas oublier les applications médicales qui sans elles ne pourraient pas soigner les malades du cancer.

WNE proposera également un large programme de conférences techniques et économiques, des rendez-vous d’affaires, des tables rondes avec les plus grands speakers internationaux, des visites de sites industriels et de recherche et des « side event », évènements professionnels internationaux parallèles, pour compléter leur venue au Bourget.

Le marché mondial du nucléaire est en pleine expansion avec de grands programmes à l’horizon 2032. De nouvelles constructions de centrales sont envisagées avec un objectif d’augmentation de 50% de la capacité mondiale d’ici à 2025. De nombreux programmes de R&D sont également en cours pour notamment permettre le prolongement de la vie des centrales ou aider à leur démantèlement, améliorer leur sûreté ou encore optimiser le recyclage des déchets.

La France s’est légitimement positionnée comme l’hôte naturel pour ce salon : elle dispose d’une forte expertise avec un très grand parc de réacteurs et un opérateur mondialement réputé, EDF, qui a un immense retour d’expérience. L’industrie jouit d’une reconnaissance internationale pour son haut niveau de sécurité et pour la construction des premiers EPR conçus par AREVA.

Quelle stratégie de développement à l’international avez-vous adoptée ? Pour vous accompagner, quelles sont vos attentes vis-à-vis du réseau Promosalons ?

Si le positionnement de WNE est très orienté business, nous souhaitons prioritairement lui donner une dimension internationale. Tous les testimoniaux que nous avons pu recueillir montrent que le succès de la manifestation portera sur la présence en masse des visiteurs internationaux.

Nous avons défini 32 pays dont 15 prioritaires et le réseau Promosalons nous aidera à promouvoir le WNE sur ces marchés porteurs que sont l’Arabie Saoudite, les EAU, la Chine, la Corée du Sud, les USA, la Pologne, le Brésil, la Turquie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon, le Vietnam, la Belgique, la Malaisie et l’Argentine.
Nous ciblons deux types de visiteurs professionnels et internationaux hautement qualifiés :
- les institutionnels d’une part : Ministres de l’Energie, Gouvernements, Associations industrielles, Autorités de Sûreté, Opérateurs publics...
- les donneurs d’ordre et prescripteurs d’autre part : Opérateurs privés, Directeurs de centrales nucléaires, Directeurs des achats, Départements R&D, Sociétés d’ingénierie…

Nous avons mis en place un programme ambitieux de promotion à travers le monde, notamment via des roadshows que nous organisons depuis quelques mois sur les 5 continents.

Nous proposons un contenu d’informations que nous souhaitons pertinent et mis à jour régulièrement sur notre site Internet. Nos cibles sont tenues informées grâce à l’envoi mensuel de notre newsletter et du programme à jour de conférences. Nous souhaitons mettre en avant les innovations des exposants sur notre site mais aussi dans l’Innovation Book remis à la presse.

Une campagne de publicité internationale d’envergure a été lancée il y a quelques semaines dans la presse spécialisée ainsi que des relations presse dans certains pays cibles.

Enfin, nous avons recruté une personne dédiée à la gestion des délégations dans le cadre de notre programme MIP (Most Important People) pour faciliter les visites de nos grands comptes.

Le lancement d’un nouveau salon est un vrai challenge ! A encore 7 mois du salon, comment se passe sa commercialisation et sa promotion ?

Le salon WNE a été lancé officiellement le 12 Novembre 2013 lors d’une conférence de presse présidée par Arnaud Montebourg et Nicole Bricq et en présence des PDG d’EDF, d’Areva et de l’AIFEN. Le salon bénéficie du soutien réel des institutionnels français et des grandes entreprises de la filière.

Il semble que la communauté mondiale du nucléaire se mobilise pour soutenir le lancement de ce salon. Nous comptons déjà sur la présence de plus de 400 exposants français et internationaux et nous attendons environ 7 000 visiteurs dont 40% d’internationaux. En 16 ans d’expérience dans le monde des salons et des congrès, je n’ai jamais connu un tel engouement.