Guillaume Loizeaud, Directeur du Mondial du Bâtiment

Du 2 au 6 novembre 2015, le Mondial du Bâtiment, regroupant les salons BATIMAT, IDÉOBAIN et INTERCLIMA+ELEC, s’est tenu à Paris Nord Villepinte. L’occasion pour Promosalons de donner la parole à Guillaume Loizeaud, Directeur du salon, pour qu’il nous retrace le bilan de cette dernière édition.

Pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre salon et les points forts de cette dernière édition ?

Le Mondial du Bâtiment, qui regroupe les trois salons phares du bâtiment, BATIMAT, INTERCLIMA+ELEC et IDEOBAIN, est la seule et unique plateforme au monde qui s’adresse à tous les professionnels du bâtiment et de l’architecture, et qui regroupe l’offre la plus exhaustive au monde en termes de solutions, d’innovations, de démonstrations et de formations.

La 1ère édition du Mondial du Bâtiment 2015, réunion des 3 salons, est une bonne édition, avec 338 110 professionnels, elle confirme sa place de première plateforme internationale et son visitorat de plus en plus qualifié :

  • Avec une participation en hausse de 2,5% des visiteurs internationaux qui représentent 21% (soit +2 pts vs 2013) et un développement de 10% de l’offre internationale des exposants (51%, +6 pts pour 1 254 exposants). L’Afrique subsaharienne, invitée d’honneur, a attiré de nombreux visiteurs (+39%), décideurs et porteurs de projets concrets de cette région en fort développement (Côte d’Ivoire, Nigéria, Gabon). Les visiteurs européens (Italie, Portugal, Pays-Bas, Luxembourg, Norvège) ont également contribué à cette croissance avec une augmentation de 10% par rapport à l’édition 2013.
  • Malgré une fréquentation totale en légère baisse (-4% par rapport à 2013), certains professionnels se sont déplacés en plus grand nombre : +19% pour l’exploitation / maintenance, +11% pour les installateurs, entrepreneurs, artisans, et +7% pour les acteurs de la maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage.

Les nouveaux dispositifs de l’édition 2015 (parcours, visites guidées, forums, ateliers démonstration, plateforme business) ont favorisé des rencontres plus ciblées entre exposants et visiteurs professionnels à la recherche de solutions spécifiques à leur métier.

Quelle stratégie de développement à l’international avez-vous adoptée ?
En 2015, nous avons décidé de renforcer les investissements en termes de budget et de nombre de pays ciblés. Nous avons à la fois augmenté nos moyens et concentré les investissements sur des zones prioritaires.
À chaque édition, nous choisissons de mettre particulièrement l’accent sur un pays. Cette année, nous avons décidé de mettre à l’honneur cinq pays : la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Gabon, le Nigéria et le Sénégal, pays dans lesquels les enjeux dans le secteur de la construction et de l’architecture sont immenses et vers lesquels se tournent de plus en plus nos exposants.

Promosalons accompagne BATIMAT depuis de très nombreuses années mais, pour vous, dont c’est la première édition à la tête du salon, quel bilan tirez-vous de vos collaborations avec le réseau ? Quels messages souhaiteriez-vous éventuellement passer aux délégations qui vous ont accompagnés ?

J’ai découvert (venant d’un autre secteur) le dispositif et les équipes Promosalons, c’est une aide au développement de nos salons importante et surtout pertinente car elle permet d’avoir des approches de promotion conformes aux pratiques locales (pays). J’ai d’abord envie de les remercier, notamment sur les développements réalisés ces dernières années au Maghreb, en Europe du sud et en Afrique sub-saharienne. J’encourage les équipes de Promosalons à communiquer beaucoup plus avec nous, plus régulièrement entre deux éditions pour bâtir ensemble la feuille de route de promotion internationale.