Etude des salons allemands par Promosalons Allemagne...

Dans le cadre de la promotion internationale des salons professionnels français, Promosalons et Paris Region Entreprises (PRE) ont sollicité la délégation allemande pour réaliser une étude sur les salons allemands. Le but de cette étude est de communiquer aux opérateurs français de la filière des éléments de réflexion sur leur positionnement dans un contexte extrêmement concurrentiel.

« L’évolution des salons allemands en Allemagne et dans le monde », étude déjà réalisée à l’initiative de Promosalons en 2006 et 2009, s’intègre aujourd’hui dans le programme mené depuis plus d’un an par Promosalons et PRE pour promouvoir les salons franciliens et français dans le monde.

Cette analyse a pour objectif d’offrir aux salons membres du réseau, ainsi qu’à ses partenaires institutionnels, des informations sur le principal compétiteur de la France en Europe dans le domaine des salons. Elle permet, au travers de données et de déclarations de dirigeants des grands parcs allemands, de mieux connaître, pour mieux le comprendre, le fonctionnement de cet important concurrent.

L’étude se base sur de nombreuses données statistiques fournies par l’Auma (confédération allemande des foires et salons) et donne les clés pour mener une réflexion sur les situations actuelle et future du secteur des salons allemands.

Volontairement, l’étude ne livre pas une approche comparative avec les salons français car les données et les situations sont très différentes entre les deux pays.

La présentation de l’étude a eu lieu le 27 octobre dernier à Paris, en présence de Sabine Enjalbert, directrice générale de PRE, de Corinne Moreau, directeur général de Promosalons, et d’une cinquantaine de personnes, dirigeants et responsables de salons français et partenaires institutionnels de Promosalons. Lors de cette présentation, Dominique Cherpin, délégué de Promosalons Allemagne, a abordé les principaux points de l’étude, dont voici les plus notables :

  • L’éco-système des salons est très singulier puisque de nombreux parcs allemands sont déficitaires et fortement soutenus par les pouvoirs publics pour leurs investissements (infrastructures et promotion).
  • les parcs-organisateurs allemands ont engendré un chiffre d’affaires de 3,1 milliards d’euros en 2013 et ont investi 177 millions dans leurs infrastructures.
  • la « culture salon » en Allemagne reste très forte : plus de 89% des entreprises allemandes considèrent cet outil de communication comme prioritaire.
  • 304 salons allemands se sont tenus en 2013 et ont accueilli 16 millions de visiteurs. 139 étaient internationaux, avec 10 millions de visiteurs dont 2,6 millions étrangers et 166 000 exposants dont 96 000 étrangers.
  • Par ailleurs, même si les salons allemands sont aujourd’hui nombreux, leur internationalisation est surtout européenne : 63% des visiteurs et 52% des exposants proviennent de l’UE. Pourtant la conquête de nouveaux pays se poursuit ; cette année les visiteurs chinois (12 305) ont dépassé les italiens (11 123), traditionnellement les plus nombreux.
  • 32% des salons allemands sont dupliqués hors Allemagne. En 2014, plus de 20 organisateurs allemands auront lancé quelques 300 salons à l’étranger même si ces investissements importants s’avèrent parfois perdus : sur un total de 211 salons organisés à l’étranger en 2009, 90 d’entre eux ont disparu en 2013, soit 43%.

Téléchargez l’étude : "Evolution des salons allemands en Allemagne et dans le monde".