COMPRENDRE LE VISITEUR CANADIEN

Portrait visiteur

(publié le 10/02/2015)

Le Canada

Dixième puissance économique mondiale, le Canada se porte bien et voit la croissance annuelle de son PIB progresser depuis plus de 20 ans. Malgré un déficit commercial, les exportations et importations sont à la hausse ces dernières années et le gouvernement canadien prévoit un équilibre budgétaire pour 2015.

Voir les autres Dossiers pays

Le canadien est en général très avenant et tolérant ; il apprécie la politesse et est très attaché au protocole.

En début et fin de réunion il est important de serrer la main de chaque personne tout en maintenant un contact visuel. L’échange des cartes de visite se fait après les présentations et il ne faut pas oublier de bien les examiner avant de les ranger. Attention aussi à respecter la langue de communication de chacun.

Il vaut mieux éviter de couper la parole à un canadien anglophone car, contrairement à un francophone, il trouvera cela très impoli.

En général, la communication au Canada est dite « indirecte modérée » reflétant un amalgame entre les tendances britanniques et nord-américaines. Les canadiens peuvent donc ouvertement désapprouver une idée, si nécessaire, mais avec tact et diplomatie.

Lors d’un déplacement sur un salon, le professionnel est très attentif aux services à l’intérieur et à l’extérieur du salon. Il aime particulièrement les contenus de qualité comme les conférences, les animations sur le salon ou même des visites en dehors. L’accueil est très important et, bien qu’il soit très autonome, il a besoin d’être accompagné durant toute sa visite par un représentant du salon.

Le voyage pour venir depuis l’Amérique du Nord étant long et cher, il ne faut pas le décevoir car le canadien ne donne pas de seconde chance. Il attend une communication claire et précise. S’il a relevé une erreur sur un salon, il espère être entendu et ne pas retrouver cette erreur l’année suivante.