Le Brexit : Etat des lieux

C’est dans tous nos esprits, dans nos pensées depuis le 23 juin dernier… Que deviendront nos relations commerciales avec le Royaume-Uni après ce Brexit décidé par référendum ? Et plus spécifiquement pour notre activité, quel sera l’avenir ?
Ne me risquant pas à une analyse géopolitique que d’autres feraient bien mieux que moi, je propose déjà un état des lieux actuel.

A ce jour, en observant les statistiques des années 2013-2015, nous constatons les faits suivants :

  • En fonction des années, avec près de 60 000 professionnels (soit environ 9 % du total des internationaux), le Royaume- Uni se situe entre le rang 1 et le rang 2 en termes de participation en nombre de visiteurs sur les salons internationaux professionnels en France.
  • Ils sont dans le top 5 des premiers pays exposants (rang 3 ou 4 en fonction des années), avec près de 3 000 exposants chaque année (8 % du total des exposants internationaux et en progression constante).

Sur les salons allemands, ils sont au quatrième rang des premiers pays visiteurs (après les Pays-Bas, l’Italie et l’Autriche) avec un volume plus de deux fois supérieur au nombre de visiteurs en France, d’où une forte marge de progression. Ils sont au rang 3 en nombre d’exposants avec également un fort potentiel de développement.
Plus largement, dans le secteur du MICE, le Royaume-Uni figure au 3e rang en termes de fréquentation des Congrès internationaux en France.

Contrairement à une idée reçue, les salons anglais à audience inter- nationale forte sont peu nombreux : il y a bien Farnborough dans le secteur aéronautique ou la London Wine Fair mais en général, les salons anglais servent plutôt un commerce local. Certains salons très pointus existent dans les domaines des nouvelles technologies ou de la mode mais n’ont pas la portée internationale de nos salons ou de ceux de nos confrères d’outre-Rhin, et ne sont pas une porte vers l’exportation à domicile…

Le premier bureau ouvert par Promosalons en 1967 était… à Londres. Avec le même professionnalisme, la même rigueur et la même passion, nous allons continuer à accompagner, informer et convaincre le public anglais, avec une vigilance renforcée quant aux effets (concrets mais pour le moment bien flous) du Brexit.
Et comme le suggère la Reine Elisabeth II dans son récent discours au Parlement « Stay calm and collected » !