À LA DÉCOUVERTE DES START-UPS ISRAÉLIENNES

En Israël, les start-ups constituent un formidable vivier, riche en opportunités pour les salons français. Promosalons a décidé de mener une mission exploratoire sur le sujet avec son délégué à Tel Aviv, Yves Benhayoun.

À l’initiative de Promosalons Paris, la délégation israélienne a accompli une mission exploratoire en vue de favoriser la participation des start-ups israéliennes aux salons français. En effet, les organisateurs de salons s’intéressent de plus en plus à la cible des start-ups, pour des raisons de business bien sûr, mais surtout pour le vent d’innovation qu’elles apportent.

Avec tout le bénéfice que cela génère en termes d’image et de différenciation. Or, Israël est un pays ultra-innovant et fort pourvoyeur de start-ups : numéro un mondial pour le budget consacré à la recherche et développement, c’est, avec la France et la Silicon Valley, l’un des tout premiers écosystèmes d’innovation et compte une start-up pour 2000 habitants. Ainsi, ce sont deux Israéliens qui ont inventé l’application WAZE, forte de plusieurs millions d’utilisateurs.

Identifier les motivations des start-ups pour les salons français

La mission menée par Yves Benhayoun, de mars à mai 2017, comportait deux volets : d’abord identifier les domaines d’intervention des start-ups du pays en lien avec les secteurs des salons membres de Promosalons ; ensuite rencontrer les principaux acteurs de l’écosystème israélien (incubateurs, organismes de soutien) pour sonder leur intérêt potentiel à participer aux salons français. Neuf filières prioritaires ressortent : agroalimentaire, agriculture, automobile, aéronautique/spatial/défense/sécurité, télécoms, filières vertes et éco-technologiques, photonique (optique laser, imagerie), numérique, ainsi que santé et bien-être. Lorsque l’on observe les salons programmés en 2017-2018 dans ces secteurs par l’Israël Export Institute, 19 pays sont cités : l’Allemagne arrive en tête, avec 4 salons, suivie des États-Unis (3 salons). Deux salons français sont mentionnés, dont Milipol Paris.

Des événements anglophones et riches en contenus

Les entretiens effectués témoignent des ingrédients qui séduisent les start-ups israéliennes à participer à un salon : un événement axé sur l’innovation, 100% anglophone, bien ciblé selon leur marché ; des contenus denses et dynamiques (pitchs devant les investisseurs, concours, ateliers thématiques, journées networking…) ; enfin, une offre commerciale adaptée (des surfaces plus petites à moindre coût, des espaces de coworking…).

Par le biais de cette étude* qui synthétise les principales conclusions de cette mission, Promosalons offre à ses salons membres des informations exclusives, susceptibles de leur ouvrir de nouvelles opportunités.